Aperçu de la souris Microsoft Arc Mouse

Aperçu de la souris Microsoft Arc Mouse

Il y a plusieurs années, j’avais découvert la Microsoft Arc Mouse, par le biais d’un article sur le Blog de Gonzague, et j’avais eu la chance de la trouver en soldes à environ 15€.

J’avais apprécié cette souris, malgré que son ergonomie soit déroutante aux premiers abords.

La Microsoft Arc Mouse originale, sortie en 2009
La Microsoft Arc Mouse originale, sortie en 2009

Jusqu’à maintenant, j’utilisais une Razer Atheris en déplacement, une souris compatible Bluetooth et radio avec un dongle fourni. Mais elle est assez imposante dans un sac, et la connexion Bluetooth n’est pas très fiable.

Du coup, j’ai cédé aux sirènes d’une nouvelle souris Microsoft, la nouvelle Arc Mouse. Le concept reste le même qu’à l’origine : une souris compacte, facile à ranger mais qui devient un dispositif de pointage de taille normale une fois déplié, contrairement à la référence de finesse qu’est la Magic Mouse, mais qui n’est pas une référence de confort.

Déballage

La boîte de la souris est très fine, car cette dernière est livrée à plat.

Fonctionnement

Une fois déballée, vous retirez la petite languette de protection des piles (oui, des piles), vous déployez la souris et votre ordinateur sous Windows 10 ou 11 vous propose d’appairer la souris.

Une fois que vous avez terminé votre travail, aplatissez la souris et elle s’éteint automatiquement.

Ergonomie

Le côté déroutant aux premiers abords est l’absence de matière sur les bords de la souris. En effet, une fois dépliée, il y a un grand creux en dessous de la souris, comme vous pouvez le voir sur cette photo :

Malgré ce creux, la main épouse la forme de l’accessoire et vous vous retrouvez au final avec une position très proche d’une souris traditionnelle.

Dépliée, l'Arc Mouse est plus grande qu'une Razer Atheris, dont la taille est assez similaire à une MX Anywhere.
Dépliée, l’Arc Mouse est plus grande qu’une Razer Atheris, dont la taille est assez similaire à une MX Anywhere.
Mais quand elle est pliée, elle devient très fine et rentre sans problème dans la poche d’un sac, sans gondoler !

Sur cette souris, pas de molette de défilement, pas de boutons apparents. On a une zone tactile comme sur une Magic Mouse, un seul clic et c’est l’endroit où on clique qui est détecté. Même chose pour le défilement, un glisser de doigt sur la surface tactile (quel que soit l’emplacement du doigt) suffit à faire défiler une page.

En terme de performances, ça n’est pas une souris dédiée au jeu, donc Microsoft ne donne pas de détails sur la sensibilité du capteur. On sait qu’il s’agit d’un capteur BlueTrack, permettant l’utilisation sur tout type de support (bois, papier, verre, etc). Pratique !

Elle est compatible Blutooth 4.0, elle peut s’appairer rapidement avec Windows 10 et Windows 11, et de manière traditionnelle avec les autres appareils (Windows 8.1, macOS, Linux, Android, iPadOS). La mienne est connectée à mon MacBook Pro sur lequel est installé Windows, faut pas déconner !

Elle est disponible un peu partout au prix recommandé de 89€, mais vous la trouverez beaucoup moins cher sur Amazon (lien tracké) et en plusieurs couleurs, pour par exemple s’associer parfaitement avec votre Surface Type Cover !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.