Windows 11, le ventilateur à caca est allumé

Windows 11 a été annoncé officiellement il y a environ une semaine, j’en parle ici, et après toute la hype autour de l’OS qui, d’après les mots de Microsoft, ne devait pas exister, les premières nouvelles ne sont pas réjouissantes.

En effet, Microsoft a annoncé la configuration minimale pour l’installation de son système d’exploitation, et le moins que l’on puisse dire, c’est que beaucoup de machines, trop de machines en fait, seront laissées sur le carreau.

J’avais été confronté à la problématique d’un de ces prérequis lorsque j’avais installé l’ISO leakée sur mon PC Alienware 14, un modèle de 2013, équipé d’un Intel Core i7 de 4ème génération. En réalité, tout était bon pour une mise à niveau, Windows 10 tourne comme une horloge dessus, mais un problème était tout de même présent : l’absence de TPM 2.0.

TPM 2.0 ?

Son petit nom complet est Trusted Platform Module. C’est pour résumer la puce qui va permettre de stocker et chiffrer les données sensibles que vous stockez sur votre ordinateur : mots de passe, informations d’authentification type Windows Hello, etc.
Il existe plusieurs versions, l’actuelle étant la 2.0, et Windows 11 nécessite obligatoirement cette version pour s’installer. Si vous êtes équipé d’une puce TPM 1.2, vous serez bloqué. Sur certaines carte mères, vous pouvez rajouter une puce TPM si elle n’en est pas déjà équipée. Attention, il existe deux connexions différentes, et il faut compter une quarantaine d’euros pour ça.

En soit, Microsoft impose la présence d’une puce TPM de deuxième génération sur tous les PC commercialisés depuis 2016, donc si votre PC est suffisamment récent, vous ne devriez pas avoir trop de soucis. Il faudra juste penser à aller voir dans le BIOS, chercher fTPM ou PTT (pas La Poste), selon que vous avez respectivement un processeur AMD ou Intel.

Quel processeur ?

Microsoft a également présenté une liste de composants minimaux pour le fonctionnement de Windows 11.
Exit le 32 bits, Windows 11 sera un OS 100% 64 Bits. Ça, en réalité, ça n’est pas le plus gênant, je pense que la majorité des ordinateurs vendus depuis 2010 sont déjà en 64 bits.

Par contre, là où le bât blesse, c’est la compatibilité des processeurs.

Du côté d’Intel, il vous faudra un processeur de huitième génération au minimum (architecture Coffee Lake), donc un processeur qui date de… 2017. Voici la liste officielle.

Pour AMD, c’est encore plus violent, avec la nécessité d’un processeur basé sur l’architecture Zen 2, donc les Ryzen 3000, processeurs de 2019. Oui, vous avez bien lu, les premiers Ryzen Threadripper ne seront pas supportés. Voici la liste officielle.

Enfin, pour les processeurs ARM, qui sont déjà beaucoup moins courants que les deux susnommés, on retrouve bien évidemment les puces SQx de Microsoft, qui équipent les Surface Pro X. voici la liste.

Peut-être que cette décision radicale est liée aux différentes vulnérabilités des processeurs, dont par exemple Meltdown, qui était une brèche de sécurité matérielle affectant tous les processeurs Intel.

Les autres trucs random

On retrouve d’autres éléments un peu déstabilisants dans la liste des prérequis. Par exemple, Microsoft n’impose pas de webcam sur les ordinateurs portables, mais à partir de 2023, il faudra obligatoirement au moins une caméra de face. Les ordinateurs de bureau seront épargnés.

L’outil téléchargeable sur le site de Microsoft gratuitement, PC Health Check, vous permet de savoir en quelques secondes si votre PC sera compatible avec Windows 11.
Cet outil a provoqué des sueurs froides à une grande partie des utilisateurs, car selon Microsoft, le logiciel n’était pas au point et affichait que l’ordinateur qui était testé ne sera pas compatible. L’outil a été retiré pour être fixé, il n’est pas encore revenu en ligne.

La version Famille de Windows 11 nécessitera une connexion internet, j’imagine qu’il ne sera pas possible de créer un compte utilisateur local sur cette variante de l’OS.

Windows 11, comme Windows 10, sera proposé gratuitement, en espérant que Microsoft ne reproduise pas le forçage qu’ils avaient fait en 2015 pour Windows 10. Mais honnêtement, j’y crois moyen…

Conclusion

Pour conclure, j’espère que l’entreprise de Redmond va ouvrir un peu plus les valves pour le support du matériel, car cela risque de rendre beaucoup d’utilisateurs déçus. Peut-être que ces restrictions ne sont qu’un moyen de sonder les configurations courantes, et voir les réactions des potentiels utilisateurs. Bien évidemment, il y a beaucoup de voix qui s’élèvent autour de ça, et j’espère que Microsoft réagira rapidement, au risque de revivre un épisode Xbox One à l’E3 2013 pour Windows 11.

Aujourd’hui, Microsoft annonce que si Windows 11 n’est pas compatible avec votre machine, Windows 10 reste un excellent système et il sera maintenu jusqu’à 2025. J’ai l’impression d’entendre « Stick to the 360″…

Pour ce qui est de mon avis, j’ai hâte de pouvoir quand même essayer cette nouvelle version, car j’ai toujours apprécié tester les nouveautés des nouveaux systèmes d’exploitation, que ce soit macOS ou Windows. Le seul problème ? Aucun de mes ordinateurs ne sont compatibles officiellement. Mon Mac mini est équipé d’une puce M1, mon Alienware a un processeur trop ancien et aucune puce TPM, mon MacBook Pro, c’est la même chose. Donc à part une bidouille comme j’avais déjà dû faire pour mon article sur la build leakée, je ne pourrai pas utiliser l’OS de manière sûre…
Je suis un peu déçu de ces annonces, je trouve Microsoft sur la bonne vague depuis plusieurs années, depuis l’arrivée de Satya Nadella à la tête de l’entreprise en fait mais avec ces annonces, Microsoft retombe un peu dans ses travers…
On verra si les choses changent dans les semaines à venir, on sait que le papa de Windows et de la Xbox est capable de s’adapter assez rapidement.

Dans tous les cas, si vous avez aujourd’hui un PC compatible sous Windows 10, vous pouvez d’ores et déjà essayer Windows 11 gratuitement. Il vous suffit de passer par le canal Dev sur Windows Insider.

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager, si vous avez des suggestions vous pouvez me les faire parvenir dans les commentaires ou par le formulaire de contact ! Il y aura d’autres articles sur le sujet.

Sources :

https://www.windowscentral.com/starting-2023-windows-11-will-require-laptops-have-cameras
https://fr.wikipedia.org/wiki/Trusted_Platform_Module
https://www.microsoft.com/en-us/windows/windows-11
https://www.frandroid.com/marques/microsoft/985531_windows-11-la-nouvelle-configuration-minimale-abandonne-beaucoup-de-pc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *